Les mycotoxines dans les céréales et autres aliments : une menace pour la santé, un défi pour la sécurité alimentaire

Les mycotoxines, ces substances toxiques produites par des champignons présents dans les céréales, les fruits à coque, les épices et les aliments pour animaux, représentent une menace sérieuse pour la santé humaine et animale, ainsi qu'un défi majeur pour la sécurité alimentaire mondiale.
01/02/2016

Les mycotoxines, ces substances toxiques produites par des champignons présents dans les céréales, les fruits à coque, les épices et les aliments pour animaux, représentent une menace sérieuse pour la santé humaine et animale, ainsi qu’un défi majeur pour la sécurité alimentaire mondiale.

Ces toxines peuvent entraîner des symptômes aigus ou des maladies chroniques graves, et sont particulièrement problématiques car elles sont souvent présentes dans l’alimentation à des doses toxiques même faibles. Les microorganismes producteurs de mycotoxines se développent dans des conditions climatiques favorables, comme la chaleur et l’humidité, tant dans les champs que pendant le stockage des denrées alimentaires.

En Afrique, la contamination des aliments par les mycotoxines est un problème majeur qui affecte la sécurité alimentaire de la population. Des épidémies de mycotoxicoses ont entraîné des taux de mortalité élevés, notamment au Kenya et en Tanzanie, où des cas d’aflatoxicose ont été signalés, provoquant la mort de centaines de personnes.

Malgré la gravité de ces problèmes, les mycotoxines restent largement méconnues du grand public et des autorités, en particulier dans les pays les moins avancés. Il est donc crucial de sensibiliser davantage les populations à cette menace invisible dans notre chaîne alimentaire pour limiter l’exposition humaine et animale.

La lutte contre les mycotoxines est complexe en raison de la multiplicité des facteurs en jeu, qu’ils soient climatiques, agricoles ou individuels. Des mesures préventives peuvent être mises en place pour limiter la contamination, comme l’utilisation de rotations de cultures, de variétés résistantes ou de techniques de stockage adaptées.

Toutefois, le changement climatique pourrait aggraver le problème en créant des conditions encore plus favorables au développement des moisissures productrices de mycotoxines. Une approche pluridisciplinaire et concertée est donc nécessaire pour une gestion durable de ce problème, en renforçant la surveillance, le contrôle et les techniques de culture et de stockage adaptées.

Les épidémies passées en Afrique soulignent l’urgence de prendre des mesures pour prévenir et contrôler la contamination par les mycotoxines, afin de protéger la santé des populations et garantir la sécurité alimentaire à long terme.

Avatar photo

Baron Nkoy

Journaliste & Réalisateur documentaire focus sur l’agriculture et la sécurité Alimentaire en Afrique. Producteur de magazine agriculturable. Expert média, communication et plaidoyer agricole en Afrique.

Laisser un commentaire

Don't Miss

Science/ Agronomie: le manioc “Kindisa” de Kwilu est riche en vitamine A, selon des chercheurs

Depuis septembre 2015, l’Institut national pour études et recherches agronomiques

Ibi village : un modèle du développement économique durable

Ibi, dont le nom signifie « source », incarne un