Des efforts du PAM pour pérenniser les cantines scolaires dans la province du Tanganyika

24/02/2024
Dégustation des repas cuisinés sur les foyers améliorés utilisant des briquettes faites à base des déchets solides. Crédit Photo : WFP/ Pascal CINAMULA

Grâce à l’appui financier de Education Cannot Wait (ECW), le Programme Alimentaire Mondial (PAM) en République démocratique du Congo implique les bénéficiaires du programme d’alimentation scolaire dans sa gestion et sa pérennisation, à travers des activités de résilience innovantes qui contribuent à la rupture des barrières à l’éducation de base.

L’école primaire Vumiliya est l’une des écoles au sein desquelles le programme d’alimentation scolaire est mis en œuvre dans la province du Tanganyika. Grace au financement de ECW, environ 560 élèves de cette école située à 13 kilomètres à l’ouest de la ville de Kalemie reçoivent chaque jour un repas chaud et nutritif. Ce repas fourni par le PAM soutient l’éducation en milieu rural et contribue à la rétention des élèves à l’école et à leur assiduité pendant les heures de cours.

Pour pérenniser les cantines scolaires sensibles à la nutrition, les élèves, leurs parents et encadreurs produisent des aliments locaux et promeuvent les activités agricoles et alimentaires au sein de leurs communautés. Dans ce contexte, les élèves et les enseignants initient les activités des jardins scolaires, avec l’instauration de la culture des champignons et des légumes. Selon Banza Mukala Kubana, directeur de l’école primaire Vumiliya, « le jardin scolaire permet de produire des compléments alimentaires nutritifs nécessaires à  la santé des élèves, tels que les légumes et les champignons. Ceci contribue à la variation de la qualité nutritionnelle dans notre école et à la croissance physique et intellectuelle des élèves ».

Au cours du dernier trimestre, la culture de champignons dans les jardins scolaires a permis à l’école primaire Vumiliya de récolter près de 10 kilogrammes de champignons, cuisinés et servis à plus de 500 élèves lors d’un repas chaud et nutritif à l’école.

Grâce aux champs communautaires, en revanche, les parents d’élèves et les autres membres de la communauté s’investissent dans la culture des céréales, pour soutenir les activités génératrices de revenus de petits exploitants agricoles. Cette activité permet également de contribuer au renforcement de la nutrition en milieu scolaire.

Mado Ngoy, membre du projet des champs communautaires et parent d’élève déclare qu’« avec le projet des champs communautaires, les parents d’élèves et les membres de la communauté se préparent à pérenniser les activités des cantines scolaires, même si le donateur arrête le financement du projet ».  Elle se réjouit que « cette activité d’auto-prise en charge est efficace à la fois pour le bien-être de nos enfants et pour notre propre bien en tant que parents ».

Pour faciliter la préparation des repas chauds en milieu scolaire, des foyers améliorés sont construits dans les écoles bénéficiaires du programme des cantines scolaires.

Des femmes cuisinières de l’EP Tshabilwa expérimentent la cuisson du repas chaud pour les élèves avec les briquettes et des foyers améliorés. Crédit Photo : WFP / Pascal CINAMULA

Le foyer amélioré est facile à utiliser. Il permet aux femmes cuisinières de dépenser moins d’énergie. Les usagers des foyers améliorés ont été formés sur la fabrication des briquettes de cuisson à base des déchets ménagers, pour réduire le temps des femmes à la recherche du bois de chauffe et la production du gaz à effet de serre nuisible à l’environnement.

Au-delà des avantages des briquettes de cuisson, les parents et leurs enfants sont encouragés à intensifier leur production pour générer des revenus au compte de leurs familles respectives.

La production des briquettes de cuisson génère des revenus. C’est pourquoi, l’ingénieur Serge Lusingo Kasereka, formateur de l’Association des paysans, éleveurs, tanneurs et maraîchers du Congo (APETAMACO) conseille les usagers d’en produire davantage pour eux-mêmes et pour la vente. « La fabrication des briquettes se fait avec des ingrédients que vous pouvez facilement trouver dans votre entourage. Vous pouvez intensifier la fabrication de ces briquettes. C’est une source de revenu pour vos familles ».

Le programme des cantines scolaires donne de la force aux élèves de continuer à étudier et réduit la charge des parents en difficulté de nourrir les membres de leurs familles respectives. Le programme contribue également au renforcement de l’éducation en milieu rural et constitue un soulagement aux enfants démunis, et ceux affectés par diverses crises dans la province du Tanganyika.

Pascal Cinamula

 

Avatar photo

Baron Nkoy

Journaliste & Réalisateur documentaire focus sur l’agriculture et la sécurité Alimentaire en Afrique. Producteur de magazine agriculturable. Expert média, communication et plaidoyer agricole en Afrique.

Laisser un commentaire

Un podcast  captivant qui vous plonge au cœur des histoires inspirantes de succès agricole en Afrique. Rencontrez des agriculteurs passionnés et visionnaires qui transforment leurs communautés à travers l’innovation et la durabilité. Explorez les défis surmontés, les triomphes célébrés et les leçons apprises dans ce voyage fascinant à travers les terres fertiles du continent africain. Rejoignez-nous pour une immersion enrichissante dans le monde de l’agriculture africaine et laissez-vous inspirer par ces récits de croissance, de résilience et d’espoir.

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Don't Miss